«

»

400 Lapins

Indie / Rock / Pop
1999
   

biographie / description

Les anciens Aztèques vénéraient les 400 Lapins. Ces divinités espiègles de l’abondance et des récoltes symbolisaient l’ivresse et la luxure. De nos jours, on signale leur présence beaucoup plus au nord, du côté de Montréal. Derrière cette horde de bestioles lubriques, se cache un groupe rock explosif doté d’une forte conscience sociale. Leur musique évoque une sorte d’état d’urgence sonique, un cri d’alarme. Avec ses textes corrosifs, 400 Lapins révèle son inquiétude face à l’état de la planète. Nourri d’humour noir et d’instinct de révolte, leur rock dévastateur libère une décharge d’adrénaline aux pouvoirs étrangement euphorisants. Portés par le plaisir de jouer, ce quatuor de choc nous concocte un univers sonore sombre et accrocheur, enflammé par des guitares lourdes et sursaturées, par une basse envoûtante et une rythmique intraitable. Amoureux des sons, ils ont aussi la fièvre des mots. Et cela s’entend! À l’instar des illustres aînés : Léo Ferré, les Pixies et Noir Désir, ils les veulent sulfureux, directs et salvateurs. Face à la passivité ambiante, les 400 Lapins éprouvent une rage impuissante. Alors, ils traduisent ce sentiment d’urgence à leur manière hautement combustible. Les compositions sentent la poudre, les mélodies s’accrochent à nos neurones et les tranches de vie se fondent les unes aux autres à grands coups d’énergie sauvage et de fulgurances. Au diable les clapiers et autres prisons mentales!

Formé en 1999 par deux amis d’enfance – Jérôme Turgeon (voix et guitare) et François Bernier (basse), le groupe 400 Lapins est avant tout une histoire d’amitié et de convictions. En 2001, Gabriel Tremblay (batterie) se joint à l’aventure suivi, un an plus tard, par Mathieu Leroux (guitare et voix). Dotés d’une solide formation musicale, allant de la musique classique au jazz, les quatre compères se sont rencontrés à l’UQAM. Trois d’entre eux sont d’ailleurs diplômés du département de musique.

Parallèlement à leur formation, ils ont acquis une expérience irremplaçable de la scène. Les 400 Lapins ont longtemps fréquenté le très chaud circuit des bars. Durant des années, ils ont tourné à la dure et beaucoup bourlingué, explorant les terriers musicaux les plus improbables. C’est ainsi, au fil de prestations abrasives données au quatre coins du Québec, qu’ils ont défriché puis inventé leur propre répertoire. Ces dernières années, les 400 Lapins ont vécu des moments mémorables.

Leur premier album « Respirer », réalisé par Jess Gagnon (Mes Aïeux, Gwenwed), a été lancé indépendamment chez Local Distribution en 2002, le groupe y investissant toutes ses économies. Dès sa sortie, la galette surprend et fait des vagues. Un deuxième opus parrait en 2006 sous etiquette yfb! Réalisé par Pascal Desjardins (les Abdigradationnistes, Éric Lapointe, Papillon) et mixé par Paul Northfield (Rush, Moist, Marilyn Manson, Suicidal Tendencies, The Smashing Pumpkins), cet album éponyme de 12 pièces a été enregistré entre novembre 2005 et mars 2006 au Studio Dell’Arte de Montréal. [source: myspace]

membres

Jerome Turgeon: guitare voix et problèmes
Gabriel Tremblay: batterie et mauvaise humeur
Francois Bernier: Basse et retard
Mathieu Leroux: Guitare et Politique

audio


400 Lapins

1 ping

  1. Locomotiv! ║ les Forces Rock Québécoises

    [...] [source: facebook] —— Formé de musiciens issus de plusieurs autres groupes (-O-, 400 Lapins, Danny Twang, Ily Morgane, Le mieux de la mort, Raid, [...]

Ajouter: de l'info, lien, commentaire ou autre à cette fiche...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.