«

»

Dany Sauvageau

Country / Rock
Dolbeau-Mistassini
2014

biographie / description

Du plus loin que je me souvienne, à l’école, j’ai toujours eu de la facilité à écrire. En 5e année, des camarades de classe ont soumis, à mon insu, une de mes histoires à un concours d’écriture… que j’ai remporté! La musique, elle, me vient de deux de mes tantes du côté maternel. Elles écoutaient tous les styles de musiques et j’adorais leur rendre visite. Leurs collections de vinyle, cassettes et disques compacts étaient pour moi une véritable mine d’or.

C’est lors d’un mariage en Abitibi que j’ai réellement eu le déclic. Un oncle éloigné possédait un synthétiseur ainsi qu’un système de son « avec du reverb » pour les micros! J’avais 10 ans à l’époque et je garde encore en mémoire son interprétation de « Perce les nuages » et je pense à lui chaque fois que je l’entends encore aujourd’hui. Suite à cela, mon père avait décidé de faire une folle dépense en achetant un synthétiseur pour la famille. J’ai développé mon oreille et créé mes premières compositions en m’amusant sur celui-ci.

À 13 ans j’allais prendre possession de mon instrument de prédilection en achetant ma première guitare. J’ai appris à jouer en écoutant Plume Latraverse, Richard Séguin et Corbeau. Bien que j’écoutais beaucoup de musiques américaines, je me suis toujours senti mieux dans la chanson francophone. Les compositions s’enchainaient à la même vitesse que les accords maitrisés.
En 1994, à 15 ans, j’ai vécu ma première expérience de scène lors du prix de la chanson au Festival du Bleuet de Mistassini. Inscrit dans la catégorie auteur-compositeur-interprète et plus jeune concurrent inscrit dans cette catégorie, c’est avec une grande émotion que j’ai remporté la première position. Ce moment allait changer définitivement le cours de ma vie.

J’ai quitté mon Lac-Saint-Jean natale à la fin de l’été pour aller étudier à l’école Musitechnic de Montréal. Ayant travaillé sur un album démo au printemps 98, j’ai fait quelques spectacles pendant l’été et le point culminant fût sans conteste, la première partie d’un spectacle de France D’amour devant une foule de 4000 personnes.

En 2001, j’ai commencé à pratiquer le métier de chansonnier au défunt bar le Bonnet Rouge. Ayant déjà joué dans tous les bars majeurs de la ville et dans le cadre de tous les festivals locaux, je suis parti pour Québec ou une agence devait me faire parcourir les bars du Québec: Du Clandestin de Sept-Îles au Pub Avenue de Chicoutimi, des voûtes de Napoléon de Québec à la Petite Broue de Chibougamau tout en revenant régulièrement faire mon tour au Bonnet Rouge, au Spectrum et au Forum de Dolbeau-Mistassini ou au pub Le Gaulois de Sherbrooke.

Tout en vaquant à mes occupations de chansonnier, j’ai travaillé sur un autre démo avec lequel j’ai eu l’opportunité de me produire sur quelques grandes scènes: Le Rock’n’Bull en 2006; la Traversée Internationale du Lac-Saint-Jean, le spectacle de fermeture à l’Expo Agricole de St-Félicien; et plusieurs autres spectacles sur différentes scènes locales. En version acoustique, en 2007; le spectacle acoustique fut présenté deux fois à guichet fermé au Note Café.

Après quelques années de durs labeurs, je reviens devant vous avec un nouvel album à paraître très bientôt. En attendant, je vous laisse avec mon premier extrait « Le vieux Cocher », bonne écoute!

audio

Dany Sauvageau

Ajouter: de l'info, lien, commentaire ou autre à cette fiche...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.