«

»

L’Indice

Indie / Alternatif / Rock
Montréal
Poulet Neige
2007

biographie / description

L’Indice est le projet-solo du polyvalent artiste montréalais Vincent Blain. Habitué des studios d’enregistrement, Vincent Blain y alterne depuis 10 ans entre réalisation, prise de son, mixage et création. On a pu le voir entre autres aux cotés de Carl-Éric Hudon, Navet Confit, Émilie Proulx, Le Husky et Polipe, aux studios Piccolo et Voxtone, ainsi que dans son studio-maison. Avec l’Indice, Vincent Blain prend plutôt le devant de scène, et met de l’avant ses qualités d’auteur-compositeur et de musicien. 

Projet éclaté, aux sonorités contemporaines, L’Indice bénéficie assurément de tout le travail technique et créatif effectué depuis 10 ans par son créateur. On y entend la synthèse d’une démarche exploratoire, qui oscille entre recherche sonore et assimilation des formes connues, au carrefour de l’acoustique, l’électrique et l’électronique. La voix de Vincent Blain chante une poésie naïve et sincère, qui aborde principalement l’amour, la mort et l’enfance. 

L’Indice propose une chanson québécoise définitivement moderne, qui emprunte plus à l’art avant-gardiste, le indie-rock, David Bowie, l’art conceptuel, la science, qu’à Richard Desjardins, Jean-Pierre Ferland et cie. D’ailleurs, en spectacle, l’Indice aspire à intégrer l’art visuel à ses performances. «La voie de l’avenir», selon Vincent Blain.

——

Démarré en 2007, et continué sous diverses formes depuis, l’Indice est avant tout le projet solo de Vincent Blain.

À l’automne 2007, un premier démo de trois chansons est enregistré en groupe au Studio Piccolo. Peu de temps après sa sortie, la chanson Petite épopée atteint le numéro un du palmarès de la radio communautaire CIBL 101.5FM.

En 2008, LES FRANCOUVERTES sélectionne l’Indice pour participer au concours. Le quartet se rend en demi-finales aux cotés de La Patère Rose, le Citoyen, Bonjour Brumaire, Mille Monarques et Polipe. Cette même année, l’Indice sort son premier album, «Le Jour Après Noël». Le disque est enregistré en majeure partie dans le sous-sol de la maison de Vincent Blain, donnant à l’album une facture plus lo-fi que le démo. Cette sortie quasi-confidentielle jouit d’un succès d’estime chez les médias alternatifs. Étant donnée la complexité à transposer les arrangements de l’album sur scène, le groupe se concentre rapidement sur la création de nouvelles pièces pour les intégrer aux spectacles.

En 2009, LES FRANCOFOLIES de Montréal offrent une vitrine de choix au groupe, en le faisant jouer dans la Zone Molson Dry devant plus de 10 000 personnes. L’Indice y présente un nouveau répertoire, mélange de pop, grunge et, étrangement, fantastique. Cette même année, la bande à Vincent Blain participe à COUP DE COEUR FRANCOPHONE, en novembre.

«Le Bonheur», deuxième album de l’Indice, est d’abord lancé en quatre volets sur le web, créant ainsi une attente pour la sortie physique du CD le 9 décembre 2010. La collaboration de Navet Confit à la réalisation de l’album contribue au son plus organique du groupe, qui laisse de coté les séquences électroniques au profit des prises de son live des musiciens. Les chansons obtiennent un réel succès dans les stations radiophoniques alternatives, et plusieurs médias alternatifs montréalais classent «Le Bonheur» parmi les meilleurs albums de 2010. [source: facebook]

membres

Musiciens Live ;
Vincent Blain : guitare-voix
Matéo Vézio : drums
Domi Lucide : guitare-synthés

discographie / audio
2012
2010
2008
vidéo

L’Indice

Ajouter: de l'info, lien, commentaire ou autre à cette fiche...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.