«

»

Tâches, les

Rock / Alternatif / Country
Montréal
1982
  

biographie / description

Fondé en 1982 du scindement de groupe Modular, Les Taches qui, selon la légende, semblent avoir vu le jour à Montréal, sont en fait, de naissance. Ils ont choisi leur nom pour jeter de la peinture sur l’homme et la femme invisible, afin de bien identifier et maculer les préjugés, les sophismes, les idées reçues, les personnes et les sectes qui les propagent. Les Taches « dérangent ». Débiles peut-être, indélébiles, sûrement ! Les Taches surviennent quand on s’y attend le moins et dans tous les coloris : Hardcow, Twistadelic, surfacid, grassabilly, funkypunky, Progabilly, electropoils, etc. Ils se mélangent avec tout et toutes, et les couleurs distortionnantes sont évidemment, privilégiées.

Dès les premières apparitions, la réputation s’installe. Invités au concert des étudiants en musique du cegep Lionnel-Groulx, ils réussissent à jouer 4 chansons avant que la police débranche tout le système tellement le public est survolté! Ensuite, ils bousillent la Noël de l’élite bourgeoise du parti communiste du Canada en vidant la salle en 8 chansons seulement! Et bien sûr, quelques premières parties de groupes connus où les Taches «volent» le show contribueront à étendre la rumeur.

En 1988, ils enregistrent leur 1er album, participent à la «Bourse Rideau» et tournent au Canada participant au «festival Franco-ontarien», au spectacle anniversaire de Much music à Ottawa, à la «fête Fransaskoise» en Saskatchewan et à «l’International Festival of Independant Music» à Toronto. L’album «Oups..!» voit le jour en 1989 de même qu’un premier vidéoclip «Une Bonne Raison» qui sera diffusé partout au Québec, Canada d’est en ouest et même jusqu, à MTV Nashville! Les Taches tournent au Québec ainsi que dans les Maritimes et sont invités à se produire 2 fois au «Festival de Woodstock» dans l’état de New York pour le 20e anniversaire de ce célèbre évènement en compagnie de Dr.John, The band, the Wailers, Spyro Gyra entre autres! Ils se produisent aussi au Spectrum avec Paul Piché et Richard Séguin pour l’anniversaire de Musique Plus et feront un concert mémorable au «Coup de Coeur Francophone» en compagnie de Steve Faulkner et Rick Hayworth, concert qui sera la base du renouveau country au Québec selon Le Devoir!

C’est lors d’une première tournée de 2 mois en France et Belgique, en 1986, que la formation se fait vraiment remarquer. Deux soirées au célèbre Gibus de Paris propulseront le groupe au haut de l’affiche de plusieurs festivals dont le «Festival de la Paix à Paris», «Rencontres du 13E type» à Lille et la « Fête de la Musique » à Liège. De retour au pays, ils remportent le concours pan canadien «Rock Envol» de Radio-Canada et participent à l’événement «Franco-Rock International» avec La France, la Belgique et la Suisse. 1987 fut l’année du lancement: signature chez les Disques Isba, sortie d’un 1er single qui monte dans les premières positions des radios, concerts en compagnie de pointures telles que Rita Mitsouko (5 représentations!), Los Carayos (Manu Chao), Garçons Bouchers, etc. Ils sont aussi la seule formation francophone sur 28 participantes invitée au «New Music Festival». Car Les Taches sont autant appréciées du public et des médias anglophones que francophones.

En 1990, Les Taches, entre autres spectacles au Spectrum de Montréal et «Contact Ontarois» à Ottawa, feront deux tournées en France totalisant 55 concerts! Accueil hystérique où la renommée les précède, ils sont invités pendant 1h30 à Oui-fm (CHOM-fm de Paris) et font plusieurs apparitions télévisuelles. 2 autres vidéoclips seront diffusés («Crier» live & «Va Chercher») partout et longtemps encore sur la côte ouest. Plusieurs offres de multinationales européennes (Warner-CBS-Sony), une autre de Daniel Lanois pour réaliser le 2e album de même que plusieurs demandes de concerts en Louisiane, Vancouver entre autres, seront cependant bousillées par les Disques Isba par incompétence, cupidité et/ou mauvaise volonté et contribueront à éloigner le groupe de la scène qui s’en remettra difficilement, accumulant les changements de personnel et autres problèmes, financiers entre autres.

Les Taches traversent les années 90 de façon sporadique. Les maquettes du 2e album jugées trop «Heavy» (le grunge pas encore arrivé..) circulent dans l’underground. Une de ces maquettes tourne beaucoup dans les radios communautaires et se retrouvera en 1996, numéro un pendant 4 mois sur les ondes de la radio universitaire CISM-fm et finira l’année, par choix des auditeurs, 12e sur 100, toutes catégories, styles et langues confondues. Ils tournent un peu au Québec cette année là.

En 2004, on les revoit avec Polémil Bazar et Les Cowboys Fringants à la «Marche contre le Suroît» où ils se font de nouveaux fans. Ils font une apparition électrisante en 2005 à la St-Jean au parc de la Promenade Bellerive survoltant les 10 000 personnes présentes! L’album « Oups..!» devient une pièce de collection très recherchée, n’ayant pas été réédité encore.

Ce groupe école où plus de 40 musiciens(nes) ont fait leurs marques, a donné à date 300 concerts et leurs refrains imparables combinés à leurs prestations aussi solides que déchaînées a indélébilement imprégné ceux qui les ont vu. Ils ressurgissent parfois, fidèles à leur nom, quand on s’y attend le moins bien sûr, et sont là là là pour rester. [source: myspace]

audio




vidéo

les Tâches

2 pings

  1. Vilain Pingouin ║ les Forces Rock Québécoises

    [...] décident un jour de plonger dans des eaux plus francophones en s’amarrant à la formation Les Taches, au sein de laquelle ils évoluent de 1982 à 1986. Déterminés à pousser encore plus loin cette [...]

  2. Possession Simple ║ les Forces Rock Québécoises

    [...] de la toute première vague du renouveau rock québécois francophone aux côtés de Madame, des Tâches, de Vent du Mont [...]

Ajouter: de l'info, lien, commentaire ou autre à cette fiche...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.