«

»

Un

Folk-Rock / Pop
Trois-Rivières
2000

biographie / description

Un soir de l’été 2000, Francis Gagnon et Sylvain De Carufel qui ne se connaissaient que très peu, sortent d’un concert Hardcore présenté dans un café underground de Trois-Rivières. S’avouant mutuellement leur désintérêt face au spectacle de la soirée, ils discutent longuement de leur passion pour la musique progressive des années ’70 et le techno/trance. Leurs goûts musicaux concordent parfaitement. Ils décident donc de former un groupe où ils pourront créer et exprimer leur passion. À cette époque, Sylvain avait 18 ans. Il jouait de la guitare depuis l’âge de 7 ans et faisait ses propres compositions depuis l’âge de 9 ans. Pour sa part, Francis avait à peine 15 ans et était déjà considéré comme un virtuose de la guitare puisqu’à un si jeune âge, il interprétait avec brio des pièces aussi difficiles que celles d’Yngwie Malmsteen.

Il ne fut pas très ardu de trouver des musiciens pour se joindre au groupe car, Sylvain décida de récupérer Guillaume Marchand et David Robert qui, tout comme lui, ont fait parti du groupe « Sacrilège ». Un groupe qui avait déjà fait son bout de chemin dans les bars, festivals et shows télévisés tel que « Changes d’air » à Radio-Canada. Il ne restait qu’à trouver le bassiste qui n’était pas très loin, puisqu’il fréquentait tout comme Sylvain et Guillaume, le département de musique du collège de Trois-Rivières. Et ça y était, avec Jean-Francois Langevin le groupe ’’UN’’ était formé.

UN est constitué de Sylvain De Carufel et Francis Gagnon, tous deux à la guitare, à la voix et à la composition. Les autres musiciens se présentent comme suit : David Robert à la batterie, Guillaume Marchand aux pianos, orgue et synthétiseurs ainsi que Jean-François Langevin à la basse. Un groupe avec deux chanteurs principaux (Lead Vocal) et dont le travail, la recherche et la passion sont les principales motivations.

Au fur et à mesure que la qualité et le nombre de compositions progressent, le groupe se produit de plus en plus souvent en spectacle : le Maquisart de Trois-Rivières, la Pierre Angulaire de St-Élie-de-Caxton, le café du Fjiord de Tadoussac, le Gaspard de Cap-aux-meules (Îles-de-la-Madeleine), le Cœur-de-Loup à Baie-St-Paul, le théâtre Latulipe à Montréal ainsi que les fêtes de la St-Jean-Baptiste à Valleyfield et à St-Louis-de-France, le festival international de l’Art vocal de Trois-Rivières et plusieurs autres…

Lors de l’été 2004, le groupe entend parler du show télévisé « Les pourris… de talents » à Musique Plus et y voit une opportunité de faire connaître leur musique à un plus grand auditoire. Ils s’inscrivent à l’audition et la réussissent. Après plusieurs apparitions à la télé, « UN » est sélectionné pour figurer sur la compilation « Les pourris… de talents ». Les membres du groupe se rendent en studio où ils font la rencontre de Serge Fiori, ancien membre et leader du populaire groupe Harmonium. Fiori a un coup de cœur pour le groupe et leur propose de travailler sur leur album.

Au printemps 2005, le travail d’album commence. Sylvain et Francis se rendent chez Serge Fiori pour y travailler leurs textes et leur musique. « Si ta toune est pas bonne, guitare et voix, sans arrangement, c’est parce que ta toune est pas bonne » dit Fiori. Il est sans pitié et les deux compositeurs en sont très heureux vu leur enthousiasme et leur désir de s’améliorer. Entre temps, ils font la rencontre d’André Lambert (réalisateur de Daniel Lavoie, Hart Rouge, Ex-libris…) qui leur offre de réaliser leur album. Le groupe termine le travail d’écriture avec Fiori et met André Lambert à l’essai pour une répétition. C’est le coup de foudre, la création va à la vitesse de l’éclair, deux semaines de pré-production et le travail de studio commence.

Les instruments sont enregistrés au Quid à Ste-Adèle dans les Laurentides et les voix au Studio Newton à St-Louis-de-France. Il ne reste plus qu’à passer au mix et pour cela André Lambert a pensé à tout. Il propose Daniel Boivin ( Bruno Pelletier, Mange l’ours mange, Michael Brecker) qui habite à Touille près de Toulouse en France et c’est lui qui mixera l’album en compagnie des deux compositeurs et du réalisateur.

membres

Sylvain De Carufel (guitare, voix)
Francis Gagnon (guitare, voix)
David Robert (batterie)
Guillaume Marchand (piano, orgue et synthétiseur)
Jean-François Langevin (basse)

discographie
2006 un
Un

1 ping

  1. Arcane ║ les Forces Rock Québécoises

    [...] “Fleurir dans le froid” avec la collaboration de Francis Gagnon ( Jardin Mécanique, UN). La musique du groupe suscite l’imaginaire en créant des ambiances enveloppantes et [...]

Ajouter: de l'info, lien, commentaire ou autre à cette fiche...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.